Comment améliorer sa santé quand on est jeune adulte

Vous pouvez décomposer le concept de santé en différentes catégories. On peut parler de santé physique, mentale, émotionnelle et comportementale. Il y a des choses que tout le monde peut faire pour rester en bonne santé dans ces domaines. Mais à l’adolescence, il y a certaines choses auxquelles vous devriez porter une attention particulière.

La santé physique : Prendre soin de son corps

Faites de l’exercice régulièrement. Les adolescents devraient être physiquement actifs au moins 60 minutes par jour.

Adopter une alimentation saine. Une alimentation saine est un élément important pour la croissance et pour le développement du corps. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, des grains entiers, une variété d’aliments protéinés et des produits laitiers faibles en gras.

Gardez votre poids de forme. Les enfants et les adolescents obèses sont plus susceptibles de l’être à l’âge adulte. Ils sont également plus à risque de contracter d’autres maladies chroniques, de souffrir de dépression et d’intimidation.

Dormez suffisamment. La plupart des adolescents ont besoin de 9 à 9 ½ heures de sommeil chaque nuit. Beaucoup d’entre eux ne dorment en moyenne que 7 heures voir moins. Le sommeil a un effet important sur la capacité de se concentrer et de bien réussir à l’école.

Faites vos vaccins. Faites-vous vacciner contre la grippe chaque année

Brossez-vous les dents et utilisez du fil dentaire. Prenez l’habitude maintenant pour éviter les problèmes de gencives à l’âge adulte.

Mettez de la crème solaire. Un seul mauvais coup de soleil pendant l’enfance ou l’adolescence augmente le risque de cancer de la peau à l’âge adulte.

N’écoutez pas de musique forte. Cela peut endommager votre audition pour le reste de votre vie.


Éléments à prendre en considération

Les habitudes que j’ai maintenant feront-elles vraiment une différence quand je serai plus âgé ?

Oui ; 65 % de tous les décès chez les adultes sont causés par les maladies du cœur, le cancer et les accidents vasculaires cérébraux.



Santé mentale : Prendre soin de votre esprit

Apprenez à gérer le stress. Vous ne pouvez pas éviter le stress, alors vous devez apprendre à le gérer. Cela vous aidera à rester calme et à être capable de prendre les bonnes décisions dans des situations stressantes.

Essayez de maintenir une bonne relation avec vos parents. N’oubliez pas qu’ils veulent ce qu’il y a de mieux pour vous. Essayez de voir d’où ils viennent lorsqu’ils établissent des règles.

Établissez un bon équilibre entre l’école, le travail et la vie sociale.

N’essayez pas d’en faire trop. Limitez les activités aux plus importantes. Se surcharger peut entraîner du stress, de la frustration ou de l’épuisement.

Santé émotionnelle : Prendre soin de vos sentiments

Connaître les signes de la maladie mentale. Ceux-ci comprennent :

  • l’anxiété
  • dépression
  • fatigue excessive
  • perte d’estime de soi
  • la perte d’intérêt pour les choses que tu aimais avant
  • perte d’appétit
  • gain ou perte de poids
  • changements de personnalité hors du commun

Faites attention à vos humeurs et à vos sentiments. Ne présumez pas que vos pensées ou sentiments négatifs font partie de votre vie d’adolescent. Si quelque chose vous inquiète, demandez de l’aide.

Trouvez un adulte en qui vous pouvez avoir confiance.

Santé comportementale : Prendre soin de ta sécurité par tes comportements

Évitez la consommation ou l’abus de substances. Cela comprend l’alcool, les drogues et le tabac

Conduisez prudemment. Les accidents de véhicules à moteur sont la principale cause de décès chez les adolescents. Mettez toujours votre ceinture de sécurité.

Portez un casque. Portez un casque lorsque vous faites du vélo ou du sport pour prévenir les commotions cérébrales. Les commotions cérébrales subies à un jeune âge peuvent avoir des effets négatifs sur votre santé tout au long de votre vie.

Évitez la violence. Restez à l’écart des situations où la violence ou les bagarres peuvent vous causer des blessures physiques.

Protégez vous lors de vos rapports sexuels. Même si on parle moins des maladies sexuellement transmissibles, celles-ci sont pourtant encore bien présentes. Et il n’y a pas que le sida !